L’âme médiévale en couleur: Arts visuels et matérialité au Moyen Âge

Court appel à communications

PRÉSENTATION

L’étude des couleurs du Moyen Âge a récemment reçu une attention accrue de la part de spécialistes de différents champs scientifiques. La conception d’un Moyen Âge obscur et monochrome –héritée de l’historiographie du XIXe siècle– a été progressivement bannie de l’imaginaire collectif grâce à la diffusion des connaissances scientifiques à travers les médias, les livres de vulgarisation et la création en général. Un grand nombre d’œuvres médiévales conservées aujourd’hui dans les musées, les cathédrales ou les églises apportent des données nouvelles sur la composition technique ou les processus de création matérielle associés aux couleurs. De même, la compréhension des différentes significations des couleurs médiévales a des implications importantes, allant au-delà d’une connaissance strictement matérielle. Il est maintenant établi que l’usage des couleurs dans les oeuvres du Moyen Âge renvoie à diverses formes d’expérience, notamment spirituelle, émotionnelle et sensorielle, suggèrant un lien étroit entre les couleurs et l’âme chrétienne.

SUJETS DES COMMUNICATIONS

Le Congrès L’âme médiévale en couleur: Arts visuels et matérialité au Moyen Âge aspire à devenir un carrefour et un forum pour une réflexion pluridisciplinaire sur les couleurs médiévales, en histoire de l’art, esthétique, études sur la sensorialité, philosophie, restauration, technologie artistique, linguistique, psychologie, optique, etc. Il s’agit de promouvoir une vision plus complète de la couleur au Moyen Âge. Une série d’axes thématiques est proposée afin d’articuler les différentes conférences et sessions de communication libre autour de ces questions:

La dimension artistique et documentaire des couleurs médiévales, traçable à travers des sources documentaires, des traités, des livres d’artiste, ainsi que des témoignages sur l’utilisation des couleurs dans les arts.

La dimension matérielle des couleurs médiévales, relative à l’étude des pigments, des matières, des teintures et des éléments colorants qui ont servi pour différents artefacts et œuvres.

La dimension technique des couleurs médiévales, dans la pluralité des usages dans de nombreux médias et supports artistiques, tels que les manuscrits enluminés, la polychromie de la pierre et du bois, le panneau ou la toile, ainsi que l’étude de la couleur dans la les arts somptuaires comme le vitrail, l’émail, la céramique, la mosaïque, les textiles.

La dimension symbolique des couleurs médiévales, à travers ses usages sociaux, sémantiques, les valeurs conférées aux couleurs sur les vêtements et objets à usage quotidien ou festif, ainsi que dans les différents espaces (l’église, la cour, la maison).

COMMUNICATIONS

Les propositions de communication seront envoyées au Comité d’Organisation avant le 8er février 2022 (en anglais, français, italien ou espagnol), via le formulaire web correspondant. Le congrès aura lieu en présentiel à Madrid (Espagne) et les intervenants doivent financer eux-mêmes leur voyage et leur hébergement sur place.